×

Bosch Auto ACCESS

Ma plateforme commerciale garagiste

logo

Bosch Auto ACCESS

Ma plateforme commerciale garagiste

Actualités

< Retour

Bosch fête les 40 ans de l'ABS

ABS : 3 lettres qui ont révolutionné le freinage


L’ABS (antilock braking system en anglais ou AntiBlockierSystem en allemand), désigne un système de freinage antiblocage utilisé comme système de sécurité pour les véhicules comme les avions, les automobiles ou les 2 roues. Son principe repose sur un système d’assistance au freinage qui permet d’éviter le blocage des roues lors de freinages brutaux et intenses. Ce système a été développé pour apporter une aide au freinage en garantissant un meilleur équilibre du véhicule. Bosch détient le brevet de ce dispositif.


ABS : les grandes étapes


Les tout premiers systèmes semblables à l’ABS d’aujourd’hui sont apparus dans les années 1920 dans l’aviation. L’objectif était de mieux contrôler l’avion à l’atterrissage pendant la phase de freinage et d’éviter que celui-ci se déséquilibre au risque de voir ses ailes toucher le sol. Dès 1936, Bosch déposa un brevet pour « un mécanisme empêchant le blocage des roues d’un véhicule motorisé ». Mais ce n’est que dans les années 1970, en octobre 1978 plus précisément que le développement d’un ABS adapté aux véhicules motorisés de série vit véritablement le jour. Il fut alors lancé sur le marché en octobre sur la gamme des Mercedes Class S avant d’être proposé en décembre sur les BMW Serie 7. L’ABS 2, comme il fut baptisé à l’époque, ne se composait alors plus que de 140 composants au lieu des 1000 précédemment requis pour fonctionner de façon optimale. Dans les années 1980, Bosch avait vendu 24 000 ABS et commençait déjà à travailler sur les versions futures de son dispositif : l’ABS 2S voyait le jour et se présentait avec un poids réduit et un nombre de composant passant à 70. Les nombreuses innovations apportées aux différents stades de développement de l’ABS ont mené en 1995 à la commercialisation d’un système électronique de stabilisation baptisé ESP®, dispositif de contrôle de freinage le plus sophistiqué disponible à l’époque. 2001, voit l’introduction de la génération 8 de l’ABS. En 2007, plus de ¾ des véhicules construits dans le monde sont équipés de l’ABS. En 2018, Bosch a produit plus de 300 millions d’ABS et célèbre les 40 ans de cette technologie pour la vie...


l'ABS en quelques chiffres

1936 : Bosch obtient le brevet « pour un dispositif qui évite le blocage des roues d’un véhicule lors du freinage d’urgence »

1978 : Le dispositif est installé sur une Mercedes classe S

1981 : Livraison du 100 000ème ABS

1986 : Bosch célèbre le premier million d’ABS produits

1992 : 10 millions d’ABS produits

1999 : 50 millions d’ABS produits

2003 : 100 millions d’ABS produits

2007 : 150 millions d’ABS produits

2008 : 30 ans de l’ABS

2018 : 40 ans de l’ABS et 300 millions d’ABS produits


l'ABS : pionnier dans la sécurité active

Depuis sa création en 1886, par Robert Bosch, le Groupe n’a eu de cesse de développer des « Technologies pour la vie ». Bon nombre des systèmes de véhicules utilisés par les constructeurs automobiles du monde entier pour la première monte ont été développés par des ingénieurs Bosch. Parallèlement, Bosch a également mis ses vastes compétences au service des techniques de sécurité et de freinage à l’image de l’ABS. Cette innovation a ouvert la voie et donné naissance par la suite à de nombreux systèmes de sécurité active parmi lequels :

 

 


l'ABS obligatoire : revue de détail


Le système ABS est constitué d'un capteur de vitesse pour chaque roue, d'un calculateur électronique et d'un système de régulation hydraulique de la pression de freinage. Lors d'un freinage d'urgence, si le système détecte le blocage d'une roue, cela signifie que la pression de freinage est trop forte. Le système va alors faire baisser la pression jusqu'à ce que la roue soit débloquée. Dès lors que la roue retrouve de l'adhérence, la pression de freinage est à nouveau augmentée de façon à optimiser la performance du freinage. Le système fonctionne par des impulsions, que l'on ressent en général à la pédale de frein qui se met à vibrer au rythme des variations de pression du circuit de freinage.


Test et essais des premiers dispositifs en Suède

C’est en Suède sur le lac gelé d’Arjeplog, plus précisément qu’ont été effectués les premiers tests des dispositifs sur une Mercedes classe S. Peu de temsp après Bosch décida de construire son propre Centre d’essais à Vaitouden, situé à 10 km du lac afin d’accélerer le développement et les tests des projets toujours plus nombreux conçus par les ingénieurs.


La France à la pointe de l’innovation

Employant plus de 7500 collaborateurs dont 830 ingénieurs en R&D, répartis sur 23 sites, la France est un marché clé pour le Groupe Bosch car doté d’une forte valeur ajoutée industrielle. De nombreux dispositifs y sont conçus ou testés, à l’image de l’usine de Moulins où une troisième ligne de fabrication d’ABS et d’ESP® dernière génération va être lancée ou de Sophia Antipolis qui développe des projets autour de la conduite autonome. Ces dispositifs innovants, trouvent pour la plupart, leur source dans la voie ouverte par les différentes recherches et étapes qui ont jalonné la mise au point des systèmes ABS.


Le centre d'essais de Juvincourt : les grandes étapes

Le centre d’essais en tant que tel a ouvert en 2014 mais il a été construit en 1939 avec pour vocation première d’être un aérodrome servant de base militaire aux forces alliées. En 1970, il est déclassé du domaine public de l’état et accueille le premier rallye cross de Reims-Juvincourt qui voit la victoire au volant d’une Renault Alpine A310V6, du pilote Jean Ragnotti. Le site voit alors se succéder de nombreux industriels avant son rachat en 1996 par Bosch qui développe les infrastructures et en fait un Centre d’essais automobile de premier plan.


Juvincourt : Un Centre d'essais polyvalent

Grâce à la diversité de ses pistes, les essais réalisés sur Grâce à la diversité de ses pistes, les essais réalisés sur le centre ne se limitent pas aux activités de Bosch que sont les systèmes de sécurité active et les systèmes d’aide à la conduite. Ils s’étendent maintenant à des produits tels que les pneumatiques ou les boites de vitesse par exemple. En 2016, près de 150 personnes ont été formés à la conduite sur le centre d’essais dont plus de la moitié pour le compte d’industriels externes au groupe Bosch.

Enfin en matière d’évènementiel, le centre d’essais est régulièrement choisi par des industriels désireux d’y présenter leurs innovations sur pistes. Le groupe PSA y a, par exemple, présenté au printemps 2017 ses innovations en matière d’aide à la conduite.


Vaitoudden

Ouvert en 2003, le Centre d’essais de Vaitoudden permet de tester dans des conditions hivernales constantes, divers systèmes de freinage à l’image de l’ABS ou de l’ESP® mais aussi un nombre croissant de véhicules hybrides et électriques. S'étendant sur plus de 420 hectares, les pistes du site sont réparties aussi bien sur la terre ferme que sur un lac gelé et offrent les conditions extrêmes idéales pour des essais tout aussi extrêmes... Plus de 500 collaborateurs Bosch ont passé des semaines entières sur le centre d'essais et cumulé plus de 500 000 kilomètres sur le circuit.



Un ABS pour les motos

Depuis 2017, tous les deux-roues motorisés de plus de 125 cm3 nouvellement immatriculés au sein de l’Union Européenne sont équipés d’un système d’antiblocage des roues. Au Japon, cette obligation s’appliquera à partir d’octobre 2018 pour toutes les nouvelles homologations de motos de plus de 125 cm3. Depuis 1995, Bosch a déjà fabriqué plus de deux millions de systèmes d’antiblocage pour motos. Avec l’ABS 10, l’entreprise a lancé cette année sur le marché une variante spécialement adaptée aux exigences des pays émergents. Sa compacité et son faible poids de 450 grammes seulement facilitent l’intégration du système par les constructeurs.



Un ABS pour les vélos à assistance électrique (VAE)

Cet ABS spécifiquement développé pour les VAE garantit plus de sécurité et de stabilité. Il permet d’effectuer un freinage plus contrôlé et plus stable même dans des conditions difficiles. L’association du système ABS sur la roue avant et du système de régulation du décollement de la roue arrière améliore la sécurité : lors des manœuvres de freinage compliquées, la pression de freinage sur la roue avant est régulée, ce qui stabilise le vélo et représente un avantage non négligeable dans les déplacements en ville ou pour le cyclotourisme.




01/05/2018